Les Vins Qui Comptent

Edition du 07/06/2016
 

SCE DU CLOS BELLEFOND

Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

Laurence et Bernard Chapelle
2, route de Chassagne
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : closbellefond@vinsdusiecle.com
Site : closbellefond
Site personnel : www.closbellefond.com




> Le palmares des vins


CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
e_languedoc_roussillon.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
ÉTANG DES COLOMBES (bl)
CASCADES (bl)
GRAND CAUMONT
GRAND MOULIN (r)
MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
SPENCER LA PUJADE
CAMBRIEL (bl)
LONGUEROCHE
VIGN. CAMPLONG
GRAND-ARC
MATTES-SABRAN
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
BARROUBIO (bl)
FABAS (bl)
BERTRAND-BERGÉ (bl)
PÉPUSQUE
CLARMON
HERBE SAINTE
VIEILLE (PSL) (bl)
AGEL
PECH-D'ANDRÉ (bl)
CENTEILLES
OUPIA
CAVAILLES
GRAND GUILHEM
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
MIRE-L'ÉTANG (bl)
MAS DU NOVI (bl) (r)
PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
FAMILONGUE (bl)
SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
CAVE ROQUEBRUN (bl)
L'ESCATTES
METEORE (F)
CLOS BELLEVUE
CLOTTE FONTANE
CROIX CHAPTAL (r)
ESTABEL CABRIÈRES (bl)
GUIZARD
SAUVAIRE
GRANDES COSTES
BOUSQUETTE
REYNARDIÈRE (F)
ARGENTIES
ARGENTEILLE
MAS de CYNANQUE
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
CASA BLANCA (bl)
DAUMAS-GASSAC (bl)
MAIRAN (bl)
MAS ROUS (bl)
Mas de MADAME
TERRES DE MALLYCE
SERRES (Malepère)
DOM BRIAL
PLAINE-HAUTE
MOULINES
BARTHE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
FONTSAINTE
CANOS*
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
ROUDENE
(LA GRAVE (bl)*)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(VALAMBELLE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
(CLOS SAINT-GEORGES)
RIVES-BLANQUES
ENCANTADE



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
(TRILLOL)
(BORDE-ROUGE)
(ROQUE-SESTIERE)
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
COUPE-ROSES
(ENTRETAN*)
(SAINT-JACQUES D'ALBAS)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(COSTEPLANE)
(MAS NUY)
PECH DE LUNE
(FONTAINE-MARCOUSSE*)
(LA VERNÈDE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
LE SOULA
(Philippe NUSSWITZ*)
PIÉTRI-GIRAUD
(GRESSAC*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Roger LUQUET


La viticulture prend place dans cette famille depuis un siècle et cinq générations. En novembre 1966, Roger, avec son épouse Renée, s’installent sur les 4 ha 70 qui composent alors le domaine. Après des années d’efforts, un réseau de vente se tisse en France et à l’étranger. En 1972, la totalité de la récolte est mise en bouteilles. L’exploitation s’étend en appellation Saint-Véran et Mâcon. Christine (fille de Roger et Renée) intègre le domaine en 1987. Puis, c’est le tour de Thierry Mathieu (époux de Christine) qui occupe le poste de chef de culture à partir de 1990. Enfin, en 1992, Patrick (fils de Roger et Renée) rejoint le reste de la famille. La 4e et la 5e génération travaillent côte à côte et agrandissent l’exploitation en Saint-Véran et Pouilly-Fuissé ainsi qu’en Mâcon-Villages (dans la région clunysoise). En 2013, la superficie exploitée atteint 26 ha. Beau Pouilly-Fuissé Vieilles Vignes 2013, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et le musc, avec une pointe de fraîcheur très délicate. Le Pouilly-Fuissé En Chatenet 2013, de robe or pâle, de bouche puissante, d'une jolie complexité aromatique avec des connotations de rose, de citron et de grillé, mêle élégance et structure. Le Pouilly-Fuissé Chardonnay Terroir 2013, charmeur, rond, floral au nez comme en bouche, avec des notes de rose et d’amande, très persistant, est un vin à prévoir avec des fruits de mer aux pâtes fraiches ou une terrine aux champignons des bois.  Le Saint-Véran Vieilles Vignes 2013, frais au nez comme en bouche, est floral à souhait, comme il se doit. Excellent Crémant de Bourgogne brut Chardonnay, dominé par la fraîcheur de son cépage, une cuvée généreuse et harmonieuse, de mousse fine, aux arômes de chèvrefeuille et de rose. On goûte encore le Mâcon-Villages Les Mulots 2014, avec ces notes florales et fruitées, qui est tout en nuances, d’une belle finale minérale, et ce bien joli Pouilly-Loché 2014, rond, franc, tout en arômes.


Rue du Bourg
71960 Fuissé
Téléphone :03 85 35 60 91
Télécopie :03 85 35 60 12
Email : domaine@domaine-luquet.com
Site personnel : www.domaine-luquet.com

PERSEVAL-FARGE


Le domaine est établi sur la commune de Chamery (classement Premier Cru), au cœur de la montagne de Reims depuis 1955, et il est exploité selon les principes de la lutte raisonnée (bas de coteaux : sable argileux, mi-coteaux et hauteurs : argilo-calcaire). Pinot meunier, Pinot noir, Chardonnay et récemment la plantation de vieux cépages : Petit Meslier, Arbanne et Fromentot se partagent harmonieusement les surfaces plantées. “En 1808, Jean-Baptiste Perseval a posé la première pierre de la cave. Cet acte fondateur initie une dynamique qui développera notre métier de vigneron, notre savoir-faire, notre culture et notre identité.” On se fait plaisir avec ce Champagne brut Terre de Sables, une harmonie des 3 cépages : 50% Pinot meunier, 45% Chardonnay, 5% Pinot noir, âge moyen du vignoble 29 ans, sur terroir d’argile et de sable, vinification en cuves Inox, fermentation malolactique partielle..., le tout donnant ce vin de belle teinte dorée, aux nuances de fruits mûrs, de tilleul et de grillé, de bouche vineuse avec des touches délicates et crémeuses. Le Champagne cuvée Jean-Baptiste (55% Chardonnay, 30% Pinot noir et 15% Pinot meunier), avec des dominantes d’amande et de miel, où s’associent puissance et distinction, est à la fois fin et charpenté, d’une belle finale au palais. Très fine, la cuvée la Pucelle brut Nature Premier Cru, de robe jaune aux reflets verts, aux bulles légères, de bouche fraîche avec des connotations d’agrumes et d’amande, est idéale sur des poissons marinés.  Séduisant brut Nature zéro dosage, au nez minéral dominé par les agrumes frais, avec des nuances de narcisse et de chèvrefeuille, ample et bouqueté, un Champagne tout en vivacité. Belle cuvée Terre de Sable brut Premier Cru, à la mousse fine et légère, aux arômes intenses, marqués par la noisette et l’abricot, harmonieuse et savoureuse, de belle structure, un Champagne dense et parfumé. Goûtez le Champagne brut Blanc de blancs, qui possède un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s’entremêlent les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches, et le brut Blanc de noirs Premier Cru, de belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d’abricot, de bouche élégante et sophistiquée.

Benoist et Isabelle Perseval
12, rue du Voisin
51500 Chamery
Téléphone :03 26 97 64 70
Télécopie :03 26 97 67 67
Email : champagne.perseval-farge@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/perseval-farge

Xavier LECONTE


Une histoire de passion familiale depuis 5 générations. C'est en 1978 que Xavier rejoint l'exploitation avec un brevet de technicien en viticulture et œnologie en poche. En 1980, il prend en charge l'exploitation de son grand oncle Roger, et c'est à cette date que la totalité des raisins est écrasée sur leur pressoir, puis vinifiée et vieillie dans leurs caves. Leur fils actuellement œnologue conseil, les rejoindra au printemps et représentera la sixième génération sur le Domaine. Une histoire de passion familiale depuis 5 générations. C'est en 1978 que Xavier rejoint la propriété avec un brevet de technicien en viticulture et œnologie en poche. En 1980, il prend en charge l'exploitation de son grand oncle Roger, et c'est à cette date que la totalité des raisins est écrasée sur leur pressoir, puis vinifiée et vieillie dans leurs caves. Leur fils, œnologue conseil, les a rejoints et représente la sixième génération sur le domaine. Leur Champagne Pinot Noir Millésime 2006, de bouche fruitée_definition.html"class="lexique" target="_blank">fruitée, est de mousse persistante et légère, aux notes subtiles de noix et de pêche blanche, de bouche dense, tandis que le Meunier Millésime 2007 est une cuvée fine et équilibrée aux nuances de brugnon et de lis, subtilement épicée au palais, un vin très harmonieux, mêlant charme et structure. Le Champagne Le Charme d’Anaïs brut millésime 2009 est tout en arômes, d’une belle vinosité, très équilibré, de bouche intense où se mêlent richesse aromatique et persistance, aux senteurs de petits fruits secs (amande, noix) et de poire. La cuvée L’Intuition d’Alexis brut, élaborée spécialement pour Alexis, le fils aîné, de teinte dorée, aux nuances de fruits mûrs, aux notes de tilleul et d’abricot, est de bouche vineuse avec des touches crémeuses. Séduisante cuvée Prestige, où l’on retrouve des nuances d’agrumes et d’amande, de bouche ample, de mousse délicate. Excellent rosé de Saignée 2008, de robe saumonée, qui sent bon les fruits frais (fraise, framboise).Il y a également cette Collection Vintage-Scellés de Terroirs, qui regroupe de fort jolies bouteilles, dont ce Pinot noir 2006, puissant et bouqueté, avec des senteurs délicates de poire et de noix, d’une nervosité certaine, mêle charpente et finesse, le Meunier 2007, livré dans un très joli flacon, une cuvée charmeuse avec ces notes de biscuits, une belle réussite, corsé et très fruité, d’une très jolie présence en bouche, et le Rosé de Saignée 2008, toujours de robe saumonée, qui sent bon les fruits frais (fraise, framboise).

Xavier et Sylvie Leconte
7, rue des Berceaux
51700 Troissy-Bouquigny
Téléphone :03 26 52 73 59
Télécopie :03 26 52 71 81
Email : contact@champagne-xavier-leconte.com
Site personnel : www.champagne-xavier-leconte.com

SCEA CHATEAU DAVID


Cette propriété familiale est dirigée par Sabine Coutreau, héritière du savoir et de la patience de cinq générations de viticulteurs. Grâces à des efforts constants et soutenus vers la qualité, le Château David fut classé « Cru Bourgeois » en 1985. Depuis 1996, l’exploitation s’est agrandie, un nouveau chai de vinification a été construit et les bâtiments les plus anciens ont été entièrement rénovés. Cela fait longtemps que j’apprécie les vins de ce domaine, et cela se confirme avec ce Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde. Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquet complexe. Beau 2010, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais bien fermes également, bien marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et très structurée, de très bonne garde.

Thierry Kerdreux
40, Grande Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 44 62
Télécopie :05 56 09 59 09
Email : chateaudavid@vinsdusiecle.com
Site : chateaudavid


> Nos dégustations de la semaine

Château LÉOVILLE-BARTON


J’ai été ravi de déjeuner avec Anthony Barton et son épouse. Anthony Barton, toujours élégant et plein d’humour, reste l’une des grandes figures de la région, loin des modes et garant de la grande tradition médocaine où l’élégance prime.
Les vins sont certainement l’archétype de ce que doivent être des grands crus de Saint-Julien. Leurs qualités s’expriment plus par une très grande distinction plutôt que par une puissance ou une concentration qui risqueraient de masquer la typicité du terroir. Il faut dire que ses 2 propriétés bénéficient des mêmes soins attentifs, que ce soit à la vigne ou au chai. Anthony Barton est partisan d’un élevage traditionnel des vins et résiste aux phénomènes de modes, “où la course à une trop grande technicité nuit à la qualité et à l’élégance des vins”, précise-t-il. Ici, encore et toujours, il faut aussi avoir un peu de patience pour que les vins expriment tout leur potentiel qualitatif, même s’ils sont toujours charmeurs et surprenants de délicatesse dans leur jeunesse.
Les 45 ha du Château Léoville-Barton et les 15 ha du Château Langoa sont plantés dans un sol de graves et un sous-sol composé d’argile, un terroir très typique de Saint-Julien. La forte proportion de vieilles vignes permet d’obtenir la meilleure qualité possible. L’encépagement est constitué de 72 % de Cabernet-Sauvignon, 20 % de Merlot et 8 % de Cabernet franc. À la dégustation, les vins sont certainement l’archétype de ce que doivent être des grands crus de Saint-Julien. Ils présentent une belle robe de couleur profonde, sont très équilibrés et amples, révèlent un joli bouquet aux arômes très fins avec de la persistance. Leurs qualités s’expriment plus par une très grande élégance plutôt que par une puissance ou une concentration excessive qui risqueraient de masquer la typicité du terroir.
Dégusté sur place, donc, ce Saint-Julien 2013, très savoureux, très représentatif de ce millésime charmeur, coloré, aux notes complexes où dominent la mûre et l’humus, de bouche persistante, de bonne base tannique. Le 2012 se goûte mieux, très classique, tout en nuances aromatiques, avec des notes de cerise confite et d’épices, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins présents, de très bonne garde. Très beau 2011, est un vin authentique comme on les aime, d’une très grande typicité, de robe pourpre brillant, aux senteurs de framboise, de truffe et de cerise cuite, ample, où s’entremêlent harmonieusement en finale les épices et la mûre. Ce vin, me dit Anthony Barton, est déjà agréable à déguster. Il possède un bon équilibre et deviendra riche en bouche avec des éléments de fruits rouges et des tanins délicats. Château Léoville-Barton 2011 est d’une belle couleur violacée avec, au palais une subtilité d’épices et tanins mûrs. Il possède une structure bien équilibrée et en vieillissant deviendra riche avec des éléments de fruits rouges et des tanins délicats.”
Splendide 2010. “Ce millésime, précise Jacques Boissenot, encore en pleine jeunesse, évoque une atmosphère chaude et parfumée où la vigueur des notes olfactives rappelle le tilleul et la jacinthe et donne l’impression de croquer du raisin.” En effet, le vin est vraiment exceptionnel, d’une robe pourpre et limpide, au nez de fruits noirs, de réglisse, un vin long, rond, plein, généreux et très fin, de grande évolution. Formidable 2009, très racé, séducteur, de bouche puissante et dense, aux tanins présents, aux notes d’humus et de réglisse, un vin qu’il faut laisser évoluer pour profiter de son potentiel réel. Le 2008 est un grand vin typé, au bouquet subtil et intense, avec ces nuances de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, aux tanins élégants mais puissants, très classique, de belle garde. Le 2007 est tout en distinction, avec ce charnu caractéristique, aux senteurs de griotte, de mûre, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, de couleur intense, aux tanins savoureux, de très bonne garde.
Le 2006 est l’une des plus belles bouteilles de la région, de couleur rouge sombre, avec des arômes de cerise et de chocolat, une note réglissée et épicée, à la finale persistante, un grand vin très équilibré, très distingué, très fin, de belle évolution. Superbe 2005, de robe pourpre, au bouquet subtil et persistant à la fois, avec des notes typiques de cerise noire, de poivre et d’épices, de bouche ample et fondue, tout en finale, de belle garde.
Formidable 2004, l’un des plus beaux vins de la presqu’île dans ce millésime de grande race, où l’élégance vient épauler une structure complexe, un très grand vin, très classique comme on les aime, où le terroir s’est exprimé tout particulièrement, qu’il faut savoir attendre. Le 2003 est très représentatif de ce millésime atypique, un vin charmeur, velouté, riche, qui permet d’attendre l’évolution des millésimes qui l’entourent comme ce superbe 2002, concentré, dense, un grand vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois. Exceptionnel 2001, un grand vin distingué, très fin, ample, aux connotations de cerise confite, de sous-bois et de cannelle, un vin aux tanins enrobés, qui poursuit sa belle évolution. Le 2000 est un superbe vin, de couleur soutenue, de bouche puissante, riche, très délicat, bien charnu, de garde.
Possédant sa propre personnalité par rapport à Léoville-Barton, même si les sols sont très semblables, ce Saint-Julien 2011, de couleur grenat, aux tanins très équilibrés, au nez subtil dominé par les petits fruits rouges à noyau et les épices, est un vin riche en couleur et en arômes, aux notes de fruits macérés en finale, de bouche savoureuse. 
Exceptionnel 2010, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde comme le grand 2009, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d’épices et de sous-bois, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de matière.
Très typé, le 2008 est superbe, un vin ample et fondu à la fois, de robe grenat soutenu, parfumé, aux tanins riches et très équilibrés, et poursuit son évolution. Beau 2007, aux tanins très soyeux mais fermes également, au nez complexe (fraise des bois, cuir), d’une belle intensité en finale, un vin riche en couleur, classique, alliant finesse et charpente, ample et persistant en bouche. Le 2006 poursuit sa belle évolution, développant des nuances de mûre et d’humus, un grand vin charnu, très fin. Le 2005 est d’une belle robe pourpre, très typé, associant finesse et concentration, au nez très intense (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, un vin complexe, d’une belle finale, de garde. Beau 2004, aux arômes de fruits mûrs (groseille, cerise) et d’épices, présente des tanins souples et bien présents à la fois, un vin de bouche chaleureuse.

Anthony Barton et Lilian Barton-Sartorius

Château BALESTARD la TONNELLE


Au sommet. Depuis plus de 400 ans, Saint-Emilion est le berceau de la famille. Jacques Capdemourlin, son fils Thierry à ses côtés, est passionné et infatigable, portant la bonne parole aux quatre coins du monde. Balestard était le nom d’un chanoine du chapitre de Saint-Emilion. Ce cru est très ancien et le poète François Villon, au XVe siècle vantait déjà les qualités du vin dans un poème figurant d’ailleurs sur son étiquette. Les 10,60 ha (70% Merlot, 25% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon) s’épanouissent sur un plateau rocheux, un terroir jouissant d’un excellent ensoleillement.
Belle réussite avec ce Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2012, de base tannique ample et très équilibrée, dense, de robe soutenue, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la prune et le fumé. Le 2011 est un vin dense, complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, très structuré, avec des tanins riches. Le 2010, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse, très réussi. Le 2009 est très parfumé, bien typé, mêlant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, dense en bouche, bien charpenté, de garde, naturellement.
Provenant d’un domaine de 14 ha de vignes, le Saint-Émilion GCC Cap de Mourlin 2012, corsé, savoureux, aux tanins souples, au nez complexe dominé par la cerise et l’humus, associant rondeur et charpente, est vraiment réussi. Excellent 2011, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance, avec ces notes amples de prune et de fumé. Le 2010, de bouche parfumée, est riche et fondu, avec ces connotations où se mêlent l'humus et la fraise des bois, charnu comme il se doit.
Le Saint-Émilion GCC Petit Faurie de Soutard 2012, issu de 8 ha de vignes, réunit puissance et distinction, un vin gras, corsé, intense au nez comme au palais avec de petites nuances de cerise noire et de truffe. Tout en bouche, le 2011 commence à s’ouvrir, un joli vin de robe soutenue et brillante, riche, d'une belle ampleur d'arômes (cassis, épices…). Excellent 2010, savoureux, au nez d'épices et de sous-bois, qui exhale des notes sauvages et persistantes, aux tanins équilibrés qui commencent à se fondre, un vin coloré, dense et ample, de charpente élégante.
Goûtez le Montagne Saint Emilion Château Roudier 2012, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par le cassis, le cuir et les sous-bois, un vin prometteur, aux tanins puissants et soyeux à la fois.

Jacques et Thierry Capdemourlin

Château DOYAC


“Ma philosophie, raconte le sympathique Max de Pourtalès, est de ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins de Bordeaux...
Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit un nouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en fûts, et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, aux arômes de fruits persistants.”
Il a raison et cela se ressent dans ce beau Haut-Médoc 2012, élevé en barriques 12 mois (dont 25% de bois neuf), ample, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale persistante de prune et d’humus. Le 2011, de robe intense et vive, aux nuances de fumé et de prune mûre, de bouche équilibrée avec du fruit et une structure dense et soyeuse, est un vin complexe, très réussi. 
Remarquable 2010, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, aux tanins savoureux, un vin riche et solide, tout en bouche, typé, charpenté et harmonieux, vraiment prometteur. Remarquable 2009, associant couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, un vin aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d’épices présente et persistante, à prévoir sur une cuisine relevée. Le 2008 se goûte bien, souple avec une attaque fruitée de petits fruits rouges, c’est un joli vin très bien équilibré, aux tanins mûrs, parfait actuellement sur un magret. 

Max et Astrid de Pourtalès

> Les précédentes éditions

Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013

 



Domaine SEGUIN-MANUEL


Château de LAMARQUE


COLLET


VAUTRAIN-PAULET


Domaine de la CHAISE


Château Le Destrier


Domaine MORTET Père et Fils


CLOS DES LUNES


Earl POIRON-DABIN


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Château PASCAUD


Domaine du JAS D'ESCLANS


Château LOIRAC


BARON-FUENTÉ


Château TOUR-du-ROC


Jean-Claude et Didier AUBERT


Château BELLEGRAVE


Château VIEUX RIVALLON


GOSSET


Château de VIMONT


Château FONTBONNE


Château GRAND-MOULIN



CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CLOS TRIMOULET


CHATEAU DE BEAUREGARD


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU FABAS


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU VALGUY


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales